Les figures imposées




 

(...) La série Les Figures imposées renoue avec la figuration pour montrer comme la culture chorégraphique est une culture du corps contraint, un travail sur l’isolement des membres et des articulations, un travail où chaque membre développe un langage codifié qui lui permet de rencontrer les autres danseurs : la danse est un mode de communication, ce qui suppose une grammaire et un vocabulaire, les fameuses figures dont le but, en linguistique, est d’abord de permettre l’échange avec tous ceux qui partagent les mêmes codes. Ainsi les figures peintes semblent-elles s’affronter parfois, échanger des regards intenses, dont la force est soulignée par un jeu de couleurs froides et une grande clarté graphique.(...)






Anne-Sophie De Franceschi